Conférence

Le souverain, la mère indigne et le fils désavoué : origine antique et destin médiéval d’un Jugement du Prince

François Ploton-Nicollet - 02 novembre 2015
École nationale des chartes

La circulation de cette histoire à travers des époques, des civilisations et des genres littéraires variés en fait un cas d’école qui rappelle au philologue la nécessité de franchir les frontières linguistiques.

Renié par sa mère, un jeune homme en appelle à la justice du Prince ; celui-ci décide de les marier pour contraindre la femme à reconnaître qu’elle a menti. Pour autant qu’on puisse en juger, la première attestation de cette anecdote sous cette forme se trouve chez Suétone, dans la Vie de Claude. Ce passage n’ayant probablement aucun fondement historique, il est tentant d’en rechercher la source dans la littérature de l’Antiquité. On s’attachera aussi à retracer, en aval, la diffusion que connut cette histoire sous le Bas-Empire, dans l’Islam médiéval et jusque dans le XVIIe siècle français.